bienvenue

Ce site internet essaie de présenter le vaste héritage spirituel et la remarquable contribution que grâce à son œuvre, Leonardo Sciascia a légués à la culture mondiale. Les plus jeunes ont parfois une connaissance limitée de sa verve critique, sa liberté intellectuelle, son éthique et son style. Ses valeurs étaient: la justice, la vérité, la liberté, la beauté et la mémoire.
En France et dans les Pays francophones on trouve plusieurs traductions des ouvrages de Leonardo Sciascia :
Il giorno della civetta, Flammarion, 1962.
Il consiglio d’Egitto, Denoël, 1965.
A ciascuno il suo, Denoël, 1967.
Gli zii di Sicilia, Denoël, 1967
Morte dell’Inquisitore, Gallimard, 1970.
Il contesto, Denoël, 1972.
Atti relativi alla morte di Raymond Roussel, L’Herne, 1972.
Todo Modo, Denoël, 1976.
I pugnalatori / La scomparsa di Majorana, LN Maurice Nadeau, 1977.
Il mare color del vino, Denoël, 1977.
Candido, ovvero un sogno fatto in Sicilia, LN Maurice Nadeau, 1978.
L’affaire Moro, Grasset, 1978.
Dalla parte degli infedeli, Grasset, 1980.
Pirandello e la Sicilia, Grasset, 1980.
Favole della dittatura / La Sicilia e il suo cuore, Pandora, 1980.
Nero su nero, Maurice Nadeau, 1981.
Il teatro della memoria, Maurice Nadeau, 1984.
La scomparsa di Majorana, Flammarion, 1984.
I pugnalatori / La scomparsa di Majorana, Flammarion, 1984.
Cruciverba, Fayard, 1985.
Le parrocchie di Regalpetra, Gallimard, 1986.
Cronachette, Fayard, 1986.
La strega e il capitano, Fayard, 1987.
L’Onorevole / I Mafiosi, Fayard, 1987.
Pirandello dalla A alla Z, Maurice Nadeau, 1988.
Porte aperte, Fayard, 1989.
Porte aperte, Fayard (Le livre de Poche), 1989.
1912+1, Fayard, 1989.
Il cavaliere e la morte, Fayard, 1989.
Una storia semplice, Fayard, 1991.
Fatti diversi di storia letteraria e civile, Fayard, 1991.
Ore di Spagna, Fayard, 1992.
A futura memoria (se la memoria ha un futuro), Fayard, 1993.
Porte aperte, Fayard, 1994.
Il contesto, Gallimard, 1996.
Morte dell’Inquisitore, Gallimard, 2001.
Per un ritratto delle scrittore da giovane, Fayard, 2001.
1912+1, Fayard, 2004.
Una storia semplice, Fayard, 2004.
Nero su nero, Fayard, 2005.
Il Consiglio d’Egitto, Denoël, 2006.
A ciascuno il suo, Denoël, 2009.
Favole della dittatura, YpsilonÉditeur, 2017.

À propos de nous

Pendant trente ans, la Fondation Leonardo Sciascia a accueilli, organisé et promu des conférences, des tables rondes, des expositions, des concours, des performances, des projections et des pièces théâtrales, inspirés par son œuvre et par les sujets sensibles qu’il a abordés lors d’une époque parmi les plus bouleversantes de l’histoire de l’Italie. Sciascia fut le premier écrivain à évoquer le phénomène mafieux dans ses romans, ses essais et ses fréquentes interventions dans les médias.

La Galerie d'art

À l’intérieur de la Fondation on peut visiter une pinacothèque unique au monde – la collection de portraits d’écrivains qu’appartenait à Leonardo Sciascia, successivement enrichie par plusieurs donations – et consulter les différentes correspondances – environ 15.000 lettres – entre l’auteur et les principaux représentants de la littérature, des arts figuratifs et de la politique de son temps. De Calvino à Borges, de Pasolini à Moravia, sans internet, sans «ted» et «zoom», ces intellectuels et artistes ont été capables de stimuler de telles avancées dans les arts et la pensée, ce qui en fait des exemples à suivre dans la saison trouble que l’Europe est en train de vivre. Dans la pinacothèque se trouvent des œuvres de:
MARC CHAGALL,
ANTHONY VAN DYCK,
AUGUSTE RODIN,
EDMOND AMAN-JEAN,
THÉOPHILE ALEXANDRE STEINLEN,
FÉLIX VALLOTON,
EDGAR CHAHINE,
ANDERS ZORN,
HENRY DE GROUX,
MAXIMILIEN LUCE,
JOSEPH MARIA SUBIRACHS,
RENATO GUTTUSO,
FABRIZIO CLERICI,
PIERO GUCCIONE,
BRUNO CARUSO,
GAETANO TRANCHINO AND MANY OTHERS. 

La Bibliothèque

La Bibliothèque de la Fondation a des relations culturelles constantes avec des université et des institutions publiques de par le monde.
Des 
chercheurs des cinq continents collaborent avec notre institution. Les nombreuses correspondances présentes dans notre collection constituent non seulement des témoignages cruciaux mais sont aussi les sources les plus précieuses pour comprendre les relations entre Leonardo Sciascia et les principales personnalités de son temps :
ITALO CALVINO, SALVATORE QUASIMODO, PIER PAOLO PASOLINI, JORGE GUILLÉN, ELIO VITTORINI, GOFFREDO PARISE, GIUSEPPE PONTIGGIA, VINCENZO CONSOLO, JORDI PUJOL, MANUEL PUIG, GESUALDO BUFALINO, INDRO MONTANELLI, GIORGIO NAPOLITANO, ALBERTO MORAVIA et ainsi de suite.

Passé Présent Futur

Nos actions et nos initiatives ne peuvent pas combler le vide laissé par sa disparition, mais elles peuvent nous aider à chercher des repères pour comprendre et changer la société d’aujourd’hui. Cette société confrontée à un processus de dégradation qui paraît parfois irrémédiable ; et c’est pour cette raison qu’il est impératif pour notre fondation de garder vivants les enseignements, l’esprit critique, la compassion humaine, la curiosité intellectuelle et le courage de défier l’homologation de Leonardo Sciascia. La Fondation est bien sûr ouverte à étudier des partenariats et des collaborations, nationaux et internationaux, dans les domaines de la littérature, des arts et de la culture.
e-mail: FONDAZIONELEONARDOSCIASCIA[AT]GMAIL.COM

ÉVÉNEMENTS ANNUELS

JOURNÉES SCIASCIENNE

RENCONTRE ÉDUCATIVE POUR LES JEUNES

Condividi